Bruges – Une étude du gothique belge

Accueillirlenumerique.comVoyageBruges - Une étude du gothique belge

De temps en temps, en parcourant le Royaume-Uni et l’Europe, vous tombez sur des petites villes qui ont raté le train du 21e siècle et du 20e avant. C’est arrivé au Royaume-Uni pendant le boom des années 1980 et c’est arrivé ici aussi, sur la côte ouest des États-Unis, dans les années 2000.

Dans ce cas, les villes en question n’étaient autres que Bruges, une charmante ville de Belgique, et il semble que beaucoup d’autres aient également manqué le train. La plupart des villes sont semblables, petites, économiquement défuntes ou historiques ; en fait, les endroits comme Bruges sont presque les plus touchés par ce grand chambardement économique mondial.

Depuis que l’euro et la livre ont été mis en circulation, il y a trop de commerçants sur le continent qui ont perdu le contact avec le monde réel, ils sont des îlots et des pièges à touristes. Ce n’est qu’un petit pourcentage de la population de Bruges qui se rend à Bruxelles, Amsterdam et d’autres parties du continent pour se dépayser, pour voir autre chose que la mer et les frites. C’est pourquoi les vacances peuvent être une expérience puissamment revigorante.

Constantin, l’opéra intemporel, a captivé l’imagination des visiteurs de Bruges. Il est régulièrement commenté par des célébrités françaises et le ballet de classe mondiale est désormais dirigé par des grands noms européens comme Badie Fields, du ballet Michael. La magnifique structure ancienne de l’opéra est aujourd’hui un spectacle impressionnant avec sa façade Art nouveau et ses énormes quantités de verre.

Si vous n’êtes pas impressionné par les œuvres d’art classiques, il y a toujours la belle plage, avec ses 7 km de sable blanc et ses aigrettes tout aussi blanches. Les deux moulins à vent sont un élément très touristique et semblent n’avoir d’autre utilité que de mettre les touristes mal à l’aise. Il y a aussi le monument préhistorique des bains romains sans jambe, les bains ont été utilisés à peu près depuis l’arrivée des Romains et pendant le Moyen-Âge, ils ont utilisé les sources chaudes, une façon bien plus fraîche de se réchauffer que les bains originaux.

Et quoi de plus beau pour une vue au crépuscule ou à l’aube, que la ville de Bruges avec sa belle cathédrale, et la forêt derrière elle. Il est étonnant de constater qu’au fil des ans, la forêt s’est rapprochée de la ville, ne laissant qu’une infime partie de son ancienne nature sauvage. Bien que la ville soit maintenant de l’autre côté de la rivière, il est possible de pénétrer dans les allées vertes qui couvraient autrefois le rez-de-chaussée de la forêt. On y trouve un joli bâton de café et une boutique de souvenirs. On peut voir un Brunelpotter’s Shop au loin et des livres audio dans les boutiques. Il y a plusieurs musées dans la ville. Parmi eux, le musée des catastrophes, le musée d’histoire naturelle Marienhuis et le musée des poupées. Si vous visitez Bruges, prenez le temps de visiter le marché. Le marché est ouvert du lundi au samedi entre 10h et 16h.

Le principal hôtel touristique est leSagons Lodge Brugge. Il est situé sur la place du Jeu de Bruges, à Bruges, en Belgique.