Les tests de hack – un must pour la sécurité des sites web

Accueillirlenumerique.comCyber-sécuritéLes tests de hack - un must pour la sécurité des sites...

Le test de pénétration est l’analyse active du système, de son réseau et de l’ensemble du site web à la recherche de vulnérabilités connues et inconnues résultant de configurations système inexactes, de défauts matériels ou logiciels, de l’inactivité des mises à jour automatiques et d’autres défauts lors du traitement et de l’évaluation active de vos informations sur le web. Il s’agit d’une forme de test par laquelle une activité de piratage simulée a lieu et des codes malveillants sont saisis par le testeur afin de déterminer les zones les plus sensibles à de telles attaques et celles qui sont suffisamment sécurisées. Un rapport périodique est préparé et envoyé à l’administrateur avec un rapport d’analyse complet et des solutions techniques. Les procédures de test garantissent donc que votre système est exempt de vulnérabilités qui pourraient entraîner de graves dommages aux données sensibles si elles ne sont pas détectées et éliminées.

Il existe différentes sociétés de tests de pénétration qui proposent des services en fonction des besoins de votre entreprise. Il est important de trouver une société capable de répondre entièrement à vos besoins, car selon les testeurs d’intrusion, les problèmes ne sont souvent pas entièrement compris par les ingénieurs qui s’occupent principalement des questions techniques.

Les entreprises qui ont engagé des testeurs d’intrusion sont confrontées au défi de superviser les actions de ces derniers pendant les tests. Cela est essentiel pour les entreprises car le testeur peut causer des retards dans le travail effectué et a sa propre volonté. D’autre part, il est important pour l’entreprise de savoir quand ces testeurs ont quitté le site. C’est ainsi que l’on peut déterminer quand le test a commencé et quand il s’est terminé.Le test de pénétration est un processus continu et il n’existe pas de calendrier fixe pour son exécution. Les décisions concernant le début et la fin des tests sont prises en permanence.

Les tests impliquent des formes de tests de pénétration telles que le piratage éthique, les tests d’injection de charges utiles et, disons-le, les méthodes Black Hat. Le test éthique consiste à vérifier comment le testeur de pénétration peut appliquer les principes de sécurité standard afin de découvrir des failles de sécurité. La méthode Black Hat est considérée comme la plus dangereuse de toutes les formes de tests d’intrusion. En effet, elle a le potentiel d’endommager ou de nuire à un système informatique d’une manière non technique.

La méthode Black Hat exige d’un développeur ou d’un concepteur de système qu’il obtienne d’abord des privilèges d’administrateur, après quoi il est libre de concevoir un scénario de test qui causera autant de dommages que possible selon les instructions du testeur. Le test de la boîte blanche est demandé lorsqu’un développeur veut savoir si certaines fonctionnalités d’un programme peuvent être utilisées par des pirates ou non. Le test de la boîte blanche est le moins dangereux des deux types de tests de pénétration.

Il existe de nombreuses autres formes de tests de pénétration, comme le Techie Play, qui consiste à identifier les éventuelles failles de sécurité d’un système ou d’un réseau informatique par le biais du piratage éthique. Il en existe d’autres, comme l’évaluation des risques et la couche de paiement, qui présentent les mêmes similitudes.

Il est important de bien comprendre ce qu’est un test de pénétration avant d’effectuer un test ou une analyse d’un réseau ou d’un système informatique. Le test de pénétration n’est rien d’autre qu’une science informatique qui fait appel à des experts en informatique disposant de connaissances suffisantes pour identifier les failles des systèmes de sécurité.